Yémen : L’émissaire de l’ONU de retour à Sana

Une attaque terroriste, revendiquée par le mouvement terroriste somalien Shabab, a frappé mardi 15 janvier la capitale kenyane, Nairobi. C’est un complexe hôtelier qui a été pris pour cible.

L’émissaire de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, est retourné lundi 21 janvier 2019 dans la capitale Sanaa qui est sous contrôle des rebelles Houthis. De source onusienne, l’objectif du voyage est de tenter d’accélérer l’application de l’accord de trêve pour la ville portuaire de Hodeida. Accord obtenu lors des pourparlers de paix en Suède de décembre 2018.

Le gouvernement yéménite, soutenu par l’Arabie saoudite, et les rebelles, appuyés par l’Iran, s’accusent mutuellement d’entraver l’application de l’accord qui prévoit, outre un cessez-le-feu entré en vigueur le 18 décembre, un redéploiement des forces à Hodeida et sa province.

Les rebelles étaient supposés quitter les ports de Hodeida, Salif et Ras Issa, mais ils ne l’ont pas fait, selon le gouvernement.

Ces trois ports sont essentiels pour l’arrivée de l’aide humanitaire et des importations alimentaires destinées à ce pays en guerre qui fait face à la pire catastrophe humanitaire du monde, selon l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *