Algérie : un journaliste détenu dans des conditions « alarmantes », selon RSF


Condamné pour « attroupement illégal », Adlène Mellah est en grève de la faim depuis plus de quinze jours.

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé, jeudi 17 janvier, les conditions de détention « alarmantes » du journaliste algérien Adlène Mellah, condamné le 25 décembre à un an de prison ferme pour « attroupement illégal », et a appelé à sa libération. Dans un communiqué reçu par l’AFP à Alger, l’organisation de défense de la liberté de la presse se dit « extrêmement préoccupée par les conditions de détention du journaliste », directeur des médias en ligne Algérie Direct et Dzair Presse.

Lire la suite sur lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *