Algérie : un journaliste détenu dans des conditions « alarmantes », selon RSF


Condamné pour « attroupement illégal », Adlène Mellah est en grève de la faim depuis plus de quinze jours.

Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé, jeudi 17 janvier, les conditions de détention « alarmantes » du journaliste algérien Adlène Mellah, condamné le 25 décembre à un an de prison ferme pour « attroupement illégal », et a appelé à sa libération. Dans un communiqué reçu par l’AFP à Alger, l’organisation de défense de la liberté de la presse se dit « extrêmement préoccupée par les conditions de détention du journaliste », directeur des médias en ligne Algérie Direct et Dzair Presse.

Lire la suite sur lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *