La trêve semble tenir au Yémen

L’accord de trêve conclu le 13 décembre 2018 en Suède par les parties en conflit depuis 2015 au Yémen, semble globalement respecté. 

Ainsi, le port de Hodeïda par où transitent l’essentiel de l’aide humanitaire et le plus gros des importations, fonctionne sans attaques ou presque depuis le 18 décembre 2018. C’est une bonne nouvelle pour les millions de Yéménites privés de tout.

L’envoyé spécial des Nations-Unies au Yémen, Martin Griffiths, devait communiquer son rapport sur la situation dans ce pays mercredi 9 janvier 2019 au Conseil de sécurité des Nations-Unies. Il espère aller plus loin que la simple trêve et réunir les protagonistes autour de la table des négociations avant fin janvier.

La guerre au Yémen a tué au moins 10.000 personnes depuis mars 2015 et a entraîné la pire crise humanitaire au monde. Selon les Nations-Unies, jusqu’à 20 millions de personnes y sont « en situation d’insécurité alimentaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *